Introduction

Le stress oxydatif est défini comme un déséquilibre entre les radicaux libres et les antioxydants, en faveur des radicaux libres. C’est une situation où il existe un excès de radicaux libres par rapport aux antioxydants. Dans cette situation, les radicaux libres sont responsables de dégâts de structures et de fonctions des parties oxydées qui sont à l’origine de dysfonctionnements cellulaires.

Les différentes relations entre les radicaux libres et les antioxydants sont présentées ci-dessous.

Relations entre les radicaux libres et les antioxydants

Les relations entre les radicaux libres et les antioxydants peuvent s’établir selon les 3 situations suivantes:

- 1. AOX = ROS
- 2. AOX < ROS
- 3. AOX > ROS

1. AOX = ROS

Lorsque les AOX sont égaux au ROS, il s’agit d’une situation d’équilibre. Cependant, cet équilibre peut s’établir pour des niveaux relativement bas, normaux ou élevés d’AOX et de ROS. Quand le niveau des AOX et celui des ROS est bas, il s’agit d’un équilibre fragile, car le système de défense antioxydant ne sera pas capable de réagir à une forte production de radicaux libres. Quand le niveau des AOX et celui des ROS est élevé, il s’agit également d’un équilibre fragile, car le système de défense antioxydant est suractivé pour mieux contrôler les ROS. La suractivation intense ou chronique du système de défense antioxydant peut conduire à son effondrement et à un risque élevé de stress oxydatif. Lorsque le niveau des AOX et celui des ROS est normal, il s’agit d’une situation équilibrée qui réduit le risque de stress oxydatif.

2. AOX < ROS

Quand le niveau d’AOX est plus bas que celui des ROS, c’est une situation de stress oxydatif qui peut correspondre à 2 états différents du système de défense antioxydant. Dans le premier cas, les radicaux libres consomment les antioxydants et le système de défense antioxydant est relativement faible. Dans le deuxième cas, la production de radicaux libres provoque la suractivation du système de défense antioxydant pour tenter de les neutraliser. Dans ce cas, de la même façon que lorsqu’il existe un équilibre entre des grandes quantités de radicaux libres et le système de défense antioxydant, la suractivation intense et/ou prolongée du système de défense antioxydant peut conduire à son épuisement et à son effondrement, conduisant à un risque de stress oxydatif élevé.

3. AOX > ROS

Deux conditions peuvent conduire à la situation dans laquelle les AOX sont plus élevés que les ROS. Dans la première condition, le système de défense antioxydant est activé pour répondre à une augmentation de la production ou de l’exposition aux radicaux libres. Dans la seconde, il peut exister un apport trop important d’antioxydants externes, qui dans certains cas, peut conduire à la production de radicaux libres. En effet, paradoxalement, un excès d’antioxydants peut conduire à la production de radicaux libres suite à des processus d’auto-oxydation. Dans les deux cas, la suractivation intense ou chronique du système de défense antioxydant peut conduire à son effondrement et à un stress oxydatif élevé.

Dans les trois situations, AOX = ROS, AOX < ROS et AOX > ROS, seules des mesures répétées du système de défense antioxydant permettent de suivre son évolution dans le temps, alors qu’une seule mesure peut conduire à des mauvaises interprétations.

Conclusions

Le stress oxydatif, défini comme le déséquilibre entre les radicaux libres et les antioxydants, en faveur des radicaux libres est associé à des dysfonctionnements cellulaires. Il est contrôlé par le système de défense antioxydant. Un système de défense antioxydant réduit ou élevé correspond à un risque plus élevé de stress oxydatif, tandis que les valeurs normales, qui correspondent à celles observées le plus fréquemment sur une population en bonne santé, correspondent à un risque de stress oxydatif réduit. La mesure régulière du système de défense antioxydant permet de mieux contrôler le stress oxydatif.

Like this post0
Go top