Les courbatures post-effort sont des douleurs musculaires retardées sans lésions suite à un effort non ordinaire qui a provoqué une réaction inflammatoire des tissus conjonctivo-musculaires en provoquant des micros lésions cellulaires diffuses qui saignent à minima et provoquent une hyper pression musculaire occasionnant des douleurs et des contractures retardées dans les 6 à 48 heures qui suivent l’effort.

Ces douleurs ou contractures sont souvent associées à tort à la production du déchet musculaire appelé l’acide lactique alors que l’origine est physiologique en lien avec l’adaptation cardio respiratoire à l’effort provoquant l’augmentation du débit cardiaque proportionnellement à l’intensité de l’effort et donc des filières sollicitées de type aérobie ou anaérobie.

Pour éviter les courbatures il faut commencer par avoir un entraînement correct et non abusif. Ne pas démarrer trop rapidement son effort et assurer un échauffement suffisant

  1. Avoir un entraînement correct et non abusif. Ne pas dépasser ses propres possibilités et savoir ralentir son effort.
  2. Éviter le travail musculaire en contraction excentrique à l’approche des compétitions.
  3. Ne pas démarrer trop intensément son effort et assurer un échauffement suffisant.
  4. S’alimenter correctement avant et pendant l’effort.
  5. Boire suffisamment.
  6. Les étirements après l’effort peuvent être pratiqués en douceur davantage dans un but de retour au calme que pour réellement soulager le muscle.
  7. Prendre un bain favorisant le relachement musculaire et terminer son bain en faisant couler de l’eau froide sur ses jambes puis laisser sécher ses jambes sans les frotter
  8. Les antalgiques et les anti-inflammatoires sont efficaces sur les courbatures mais certains de ces médicaments sont susceptibles d’être dopants.
  9. Le meilleur conseil est de ne pas dépasser ses propres limites et de conserver ainsi les fibres musculaires intactes.
  10. Les courbatures peuvent également être dues à un problème de matériel. Par exemple, si on court avec des chaussures inadaptées à la pratique ou si on soulève des haltères trop lourds ou trop longtemps.

Sources : Entrainement Sportif – Irbms – Ilosport.fr

Like this post1
Go top