Kite Boarding, Fun in the ocean, Extreme Sport

C’est l’été, les journées sont longues et le soleil démotivant. Certains gymnases sont fermés et il n’est donc pas possible de pratiquer votre sport, et pour d’autres le soleil ne donne pas envie de s’entraîner dans de telles conditions. Heureusement, il existe des sports se pratiquant l’été, il s’agit de sport de glisse plus ou moins connus, et tous très complémentaires et bénéfiques aux sportifs (débutants comme avancés).

Trop de monde aujourd’hui manque de vitamine D (qui s’acquiert avec le soleil), trop de monde se plaint de n’être pas bronzé, d’être trop gras, de ne pas voir le soleil, d’être toujours enfermé ; eh bien ! Voilà un sport fait pour vous, il se pratique au soleil, en extérieur, en pleine nature : Respirez, Bronzez, Maigrissez et Profitez !

Nous allons vous présenter trois de ses sports de glisse ainsi que les bienfaits qu’ils peuvent vous apporter.

Le Kitesurf

Est-ce l’envie des surfeurs de voler au-dessus des eaux ou le manque des snowboardeurs de leur pratique sportive hivernale ? En tout cas, le Kitesurf a réussi à faire son apparition et même mieux que ça puisqu’il a percé comme un réel sport de mode.
Inscrit à la Fédération Française de Vol libre, ce sport est un sport aérien, se pratiquant sur l’eau. Avec des ailes et une planche, on retrouve dans ce sport des sensations de surf, de planche à voile, de Snowboarding, mais aussi de cerf-volant et de ski nautique. Très complet le Kitesurf permet de voguer sur l’eau et dans les airs tout en regardant l’horizon sans être gêné par les voiles.

Pour piloter, le « Kite » (communément appelé) est munie d’une barre qui permet également la traction. Concernant la pratique, il faut des lieux autorisés, car cette activité demande pas mal de place et peut difficilement cohabiter avec les activités familiales des touristes sur les plages. Alors avant de vous lancer, cherchez les plages idéales.

Comme dans nombreux sports où l’on retrouve plusieurs disciplines, le Kitesurf n’échappe pas à la règle et l’on peut alors découvrir différentes façons de pratiquer le Kitesurf. Nous allons en découvrir quelques-unes ci-dessous, mais il en existe encore de nombreuses, et peut être que si le Kitesurf arrive à prendre place aux Jeux olympiques, les disciplines se multiplieront peut-être qui sait ?
La première que l’on va citer est le freestyle qui consiste à faire des figures plus ou moins originales et vertigineuses tout en maintenant l’aile du Kitesurf au-dessus de soi. À l’inverse du Wakestyle où les figures sont réalisées avec la voile en position basse. Il existe également d’autres sortes de compétitions qui permettent de s’affronter sur de la vitesse (en étant le plus rapide sur une distance spécifique : 500 m) ou des vagues (avec de jolies courbes).
On retrouve aussi des formes de régates (Race), des parcours de longues distances, ou encore des randonnées (freeride) plus classiques pour les passionnées qui veulent découvrir le paysage et se procurer des sensations de bien-être et de plaisir dans cette pratique en milieu paradisiaque.
Pour les débutants, sachez que bien que la pratique du Kitesurf soit possible sans cours, il est fortement recommandé pour des raisons de sécurités, mais également de manipulation du matériel de se tourner vers une école pour apprendre les bases. Il faut savoir que la pratique peut être dangereuse lorsqu’elle est mal faite (comme de nombreux sports d’ailleurs !). Alors, soyez prudents et prenez des cours pour ne pas faire n’importe quoi !

Les bienfaits du Kitesurf

Et comme il est toujours agréable de se rappeler ce que ce sport peut vous apporter, voilà une petite idée des bienfaits du Kitesurf.

La convivialité de la communauté des personnes pratiquant le Kitesurf permet de se sentir soutenu, et puis il est toujours agréable même lorsque la pratique se fait seul (sport individuel) d’avoir l’esprit groupe à côté. On retrouve énormément ce phénomène de groupe dans le « Kite ».

Concernant les bienfaits physiques, le Kitesurf est un sport très complet, il développe aussi les biens les muscles du haut du corps que du bas du corps. Et comme il faut mettre en mouvements tous ces muscles en même temps, vous développez une bonne coordination. Et vous arriverez certainement à surprendre vos amis en vous grattant les cheveux tout en vous frottant le ventre en même temps ; cela dit il est certainement plus épatant de montrer vos jolies figures de Kitesurf.

Kayak de mer

Une belle activité pour se promener sur l’eau, faire du sport et bronzer en même temps : le Kayak de mer. Plutôt technique le kayak de mer permet des belles randonnées et promenades sur l’eau. Il existe des kayaks une, deux ou trois places, voilà de quoi partir en famille, en couple ou naviguer seul.

En bois ou en plastique, le kayak de mer à une forme pointue à l’avant et à l’arrière. On utilise des pagaies à deux pales (le bout des rames) afin de pouvoir le diriger et l’équilibrer davantage. Le Kayak de mer peut avoisiner les 5 mètres de long (pour un kayak seul), il peut même bénéficier d’une voile pour de longs trajets et peut contenir de la nourriture et de quoi bivouaquer dans des compartiments étanches (dès fois que vous vous renversiez).
Tels des petits bateaux ils peuvent (avec des règlementations et déclarations particulières encore ici) naviguer loin et longtemps, il faudra alors se munir de matériels spéciaux comme les gilets de sauvetage, une ligne de vie, des feux de détresses et nombreux équipements indispensables à la sécurité d’un voyage maritime.

Il existe deux formes principales du kayak de mer : le sit-on-top (en français assis sur le dessus) et l’esquimau. Les noms sont très représentatifs. Le premier est une embarcation où l’on est assis sur le kayak dans un espace spécifiquement dédié, il est plus stable, plus ludique, et insubmersible (il ne peut pas couler), il est favorisé pour l’utilisation familiale, pour les enfants, pour les débutants et également confirmés qui souhaitent garder leur liberté de mouvement et s’amuser dans les vagues. Le second (l’esquimau) est un kayak où vous êtes assis à l’intérieur du kayak, vous restez ainsi au sec, la longueur de l’embarcation est plus grande qu’un sit-on-top ce qui vous permet de prendre plus de vitesse.

Et côté bienfaits ?

Comme les sports de randonnées, c’est un sport d’endurance plus ou moins tranquille selon le rythme que vous prenez. Côté muscles, vous allez renforcer vos dorsaux, mais également toute la ceinture scapulaire (épaules et omoplates), vous gagnerez des muscles au niveau du ventre avec des pectoraux et des abdominaux qui travaillent. Et bien sûr les bras étant sollicités vous renforcez vos biceps et avant-bras.
Si vous avez des problèmes de genoux, et que la course vous est déconseillée : ce sport est l’idéal pour faire de la randonnée sans traumatiser vos genoux ! Bien que les muscles des jambes travaillent, les genoux prennent moins de chocs et peuvent davantage se reposer. Une bonne solution pour les laisser au repos tout en faisant du sport.
Et puis côté mental, une bonne randonnée sur la mer, une balade de croisière seul ou à plusieurs, c’est une source de relaxation et de détente impressionnante.

Catamaran de sport

Vous avez toujours rêvé de faire de la voile, de naviguer à toutes vitesses sur la mer ? Essayez le catamaran de sport. Souvent utilisé pour l’apprentissage de la voile, avec le maniement des voiles plus facile par la stabilité du catamaran, c’est également une embarcation de compétition.

Ce bateau est composé de deux coques parallèles, d’une grande voile et d’une petite voile (appelé aussi le foc), le catamaran est manœuvré par une, deux ou trois personnes. Très stable grâce aux coques qui lui fournissent une certaine stabilité sur l’eau, il est aussi bien plus aisé de tenir debout sur un catamaran que sur une planche lorsque l’on est débutant.
Avec sa possibilité d’atteindre des vitesses très élevées (le catamaran de sport est l’une des embarcations les plus rapides), vous retrouverez les sensations de glisse, de vitesse, tout en rayonnant au soleil et sur l’eau.

Les bienfaits ?

Comme tous les sports en milieu marin, l’air est pur et gorgé d’iode ce qui soigne les maux de tête et les faiblesses telles que la fatigue ou le stress. La liberté, la balade et la détente que ce sport procure y contribuent grandement.

Côté physique, on développe non seulement les muscles des bras en maniant les voiles ou la barre, mais également l’équilibre en se maintenant sur le bateau à grande vitesse. Et puis un peu de sens de l’orientation qui se travaille au fur et à mesure et vous voilà prêt à naviguer.

Attention aux contre-indications pour ces sports, il est indispensable de savoir nager, mais également de ne pas avoir de maladies qui entraînent des pertes de connaissances, l’idéal est de faire un bilan avec son médecin et pour suivre l’évolution de votre organisme et limiter les blessures.

Découvrez le nouvel outil connecté O2score qui vous suivra partout et mesurera votre taux de stress oxydatifs. Rendez-vous sur le site :  o2score.ch

Like this post0
Go top