Le stress oxydatif

Le stress oxydatif est défini comme un déséquilibre entre les radicaux libres (l’abréviation anglaise ROS est utilisée ci-dessous) et les antioxydants (AOX), en faveur des radicaux libres. Il est associé à plusieurs disfonctionnements cellulaires. Il est sous le contrôle du système de défense antioxydant. La mesure régulière (monitoring) du système de défense antioxydant permet de l’améliorer et de prévenir les conséquences négatives du stress oxydatif.

Lire l'article

Les radicaux libres et l’oxydation

Les radicaux libres sont des espèces chimiques hautement instables. Elles se stabilisent en oxydant leur entourage (réaction d’oxydation).
Lors de cette réaction, il y a un transfert d’électron de la substance oxydée (qui perd un électron) au radical libre (qui en gagne un). Ce transfert d’électron est à l’origine des dégâts structuraux et fonctionnels de la substance oxydée.
Les radicaux libres peuvent être d’origine interne, produits par le corps, ou externe, provenant de notre environnement. Une exposition aux radicaux libres non contrôlée, chronique ou trop grande conduit irrémédiablement à des conséquences négatives, des disfonctionnements cellulaires, un vieillissement accéléré et plusieurs maladies.

Lire l'article

Les antioxydants et le système de défense antioxydant

Le système de défense antioxydant inclus tous les moyens retenus par l’évolution pour prévenir, neutraliser, réparer et/ou contrôler l’oxydation et les effets des radicaux libres.
A l’image des radicaux libres, Les antioxydants sont également d’origines internes (enzymes et métabolites) ou externes (molécules antioxydantes).
Le système de défense antioxydant joue un rôle fondamental dans le contrôle des radicaux libres et le bon fonctionnement des cellules.

Lire l'article
Go top